La Sauge

Salvia officinalis L : SAUGE


Classification botanique : famille des labiées ( Lamiaceae )

 

Sauver, la sauge était un remède souverain qui faisait office de panacée dans la Rome antique.Elle est un simple des officines

 

Les anciens appréciaient ses vertus culinaires avec son goût amèr et camphré, elle est incontournable dans la cuisine méridionale.
Plante digestive par excellence, la sauge possède de multiples vertus médicinales, de la régulation de la

transpiration à celle des cycles menstruels en passant par les maux de gorge, la gingivite et la

désinfection des plaies.

 


Astringente et antiseptique : en gargarismes, la sauge calme les maux de gorge et la toux du fumeur. Elle est aussi utilisée en cas de gingivite (la sauge a des propriétés anti-inflammatoires ), de pharyngite, d'amygdalite ou d'aphte. Une infusion de sauge peut être préparée et utilisée en gargarismes jusqu'à cinq fois par jour.
Fébrifuge : elle aide à faire baisser la fièvre.


Tonique nerveux : stimulante des glandes surrénales, la sauge est conseillée en cas d'état dépressif, d'asthénie, de vertiges et d'hypotension.


Digestive : la sauge facilite la digestion gastrique. Elle aide aussi à traiter les vomissements, les diarrhées et les douleurs abdominales.
Stimulante hormonale : la sauge aide à régulariser les cycles menstruels ainsi qu'à calmer les douleurs des règles. Elle combat les bouffées de chaleur au moment de la ménopause, ainsi que d'autres troubles liés à cette période. Antisudorifique : la sauge est la plante la plus efficace pour lutter contre une transpiration excessive et pour la réguler.


Les feuilles fraîches de sauge peuvent servir de soin de premier secours en cas de morsure ou de piqûre. La sauge désinfecte les plaies et aide à la cicatrisation.


Principes actifs : Huile essentielle (dont 50% de thuyone), diterpènes, tanins, composés phénoliques, mucilage, oestrogènes, antioxydants, vitamine K.

 


Dosage : 1 à 3 g de feuilles séchées sont à infuser dans une tasse d'eau bouillante durant dix minutes. En usage interne, le dosage recommandé est de trois tasses par jour.


Précautions d'emploi de la sauge : Il est recommandé de ne pas utiliser la sauge plus de deux semaines en usage interne et une semaine en application locale. Son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes, mais aussi aux personnes souffrant d' épilepsie et celles sous traitement anticoagulant.